Quotidien béninois d'informations, d'analyes, d'investigations et de publicité

Afrigator

Blanchiment des capitaux et le financement : Centif-Bénin affûte des armes

Après son installation en mars dernier, la structure étatique chargée de traquer les individus avides du gain facile qui versent délibérément dans des pratiques mafieuses compatibles au blanchiment de capitaux et du financement du terrorisme affûte ses armes. En témoigne l’atelier de renforcement de capacités des spécialistes de la question.

Démarré mercredi dernier au Palais des congrès de Cotonou, cet atelier a pris fin hier sur une note d’espoir. Pendant trois jours les experts et autres spécialistes du circuit financier auxquels viennent se greffer les agents des forces de sécurité ont réfléchi sur les voies et moyens pouvant leur permettre de parer au phénomène de la façon la plus dynamique qui soit. En réalité, les participants ont été missionnés dans ce cadre pour définir des stratégies idoines susceptibles de mieux lutter contre cette nébuleuse. A l’issue des travaux, les séminaristes ont abouti à des conclusions de nature à se mettre à l’aise par rapport aux stratégies de lutte contre le blanchiment des capitaux. Les mêmes recommandations sont assorties des moyens qui conviennent pour la circonspection du financement du terrorisme.

Nul n’est sans ignorer que ces deux fléaux minent le monde entier, tels des sangsues. Telle est la raison pour laquelle, chaque jour que Dieu fait, la communauté internationale est à pied d’œuvre pour trouver des méthodes appropriées, bien évidemment à la hauteur des attentes. Point n’est besoin d’énumérer toutes les recommandations ayant sanctionné ce séminaire. Toutefois, il reste un impératif. Celui consiste à signaler que les recommandations pondues par les participants sont porteuses d’espoir car c’est le moins qu’on puisse affirmer sans risque de se tromper. Il ne reste qu’à espérer que ces conclusions que les uns et les autres ont fort apprécié à la cérémonie de clôture soient traduites en acte concret par qui de droit. Eradiquer le phénomène en dépend.
Ishola DIGUIN

1 Commentaire, Commenter ou Ping

  1. L’Office Béninois d’Authentification & Anti-Contrefaçon ( OBAC), pôle de traçabilité par excellence et acteur professionnel de lutte contre les fraudes travail sur un concept original de lutte contre le blanchiment des capitaux. La solution est articulée autour de la technologie code à bulles.

Repondre à “Blanchiment des capitaux et le financement : Centif-Bénin affûte des armes”

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.